Recherche

Témoignages

Photos

Questions et Reponses

Literature

Contactes

Ibogaine

Qu’est ce que je ressentirais ou découvrirais ?

Cela dépend, en partie, du but poursuivi en prenant de l’Ibogaïne. Un héroïnomane endurci ne vivra pas nécessairement la même expérience qu’un pratiquant confirmé de la méditation et un patient cherchant à sortir d’un syndrome de stress post-traumatique .

40 minutes après l’ingestion un bourdonnement intense dans les oreilles annonce le début de visions oniriques, de lumières dansantes, de flashs d’images et assez souvent de rencontres avec des entités magiques.

Quelque 2 à 4 heures après cette phase la plus intense les " rêves éveillés " s’effaceront lentement, faisant place à ce qui est souvent décrit comme une " remise à zéro biochimique du cerveau ", l’intégration de la première phase, le nettoyage du contenu émotionnel aliénant des expériences passées.

20 à 36 heures après l’ingestion les derniers signes d’étourdissement, d’ataxie et d’insomnie disparaîtront et le patient sera à nouveau pleinement opérationnel.


Est-ce douloureux ?

Des nausées peuvent survenir. Selon la durée de la toxicomanie traitée et la substance utilisée quelques syndromes de manque peuvent persister , au plus 5 à 15 % de ce que la personne aurait à souffrir lors d’un sevrage brutal. Ces douleurs se traitent très bien au moyen d’analgésiques appropriés.

Les toxicomanes peuvent avoir quelques insomnies jusqu'à trois semaines après le traitement, qui cèdent sans problème à un traitement médical mais qui, pour des raisons évidentes ne doivent pas être traitées exclusivement avec des somnifères.


Effets secondaires négatifs:

* Ataxie (impossibilité de coordonner les mouvements volontaires) pendant 12 heures
* Nausées et étourdissements pendant 6 heures
* Distorsions visuelles et auditives pendant 8 heures
* Insomnie pendant 1 semaine


Que puis-je en attendre ?

* Un sevrage 80% à 100% non douloureux.
* Des aperçus sur le subconscient et donc de l’origine des besoins de drogues ou d’autres comportements entraînant une dépendance.
* Une guérison des blessures de l’âme
* Une sensation de liberté et d’autonomie.


Quel bénéfice?

En particulier, les personnes dépendantes des opiacés, de l’alcool et de la cocaïne bénéficieront des multiples effets de l’Ibogaïne pour :

* Eliminer les symptômes de sevrage.
* Réduire considérablement l’attrait de la drogue.
* Donner des aperçus sur les raisons profondes de la toxicomanie.


L’attrait de la drogue :

Un métabolite d'ibogaine reste dans le corps pour quelques semaines après l'ingestion; ce qui a pour éffet une nette reduction voir annulation du craving (l'attrait de la drogue).
En plus: en vous libérant des comportements conditionnés appris l’Ibogaïne est un outil formidablement efficace contre cette imposante pierre d’achoppement de tous les traitements de désintoxication.


Conditions préalables au traitement :

* Bonne santé générale.
* Pas d’épisodes psychotiques antérieurs.
* Pas de problèmes cardiaques.
* Pas de troubles sérieux du foie.


Comment puis-je me préparer au traitement ?

* Faites une liste des objectifs du traitement.
* Réduisez le nombre de drogues utilisées.
* Réduisez la dose quotidienne de votre drogue habituelle le plus possible.
* Trouvez une personne de confiance à qui parler des questions qui naîtront après le traitement.


Combien dure le traitement ?

L’effet de l’Ibogaïne dure de 15 à 36 heures selon la dose et le métabolisme individuel. Un toxicomane de longue date doit s’accorder une période de convalescence de 1 à 5 jours après les deux jours nécessaires au traitement.


Quels ont les risques ?

Sous surveillance médicale appropriée il n’y a eu jusqu'à présent aucun incident rapporté. Cependant durant les 30 dernières années il y a eu deux accidents mortels. Le premier fut le cas d’une fille allemande qui suivit le traitement en Hollande et décèda à un moment où elle n’était pas sous la surveillance du personnel médical. Après examen approfondi des circonstances le Dr. Ken Alpers de New-York défend la théorie que la femme s’arrangea pour échapper des locaux du traitement et prit de l’héroïne à un moment où l’Ibogaïne était encore très active et donc mourut d’overdose car l’Ibogaïne resensibilise le corps aux opiacés.
Le deuxième eut lieu en Suisse durant un traitement donné par un psychiatre qui administra de l’Ibogaïne en dépit d’un sérieux problème cardiaque chez le patient.


Peut on devenir dépendant à l’Ibogaïne ?

Bien que l'ibogaine peut produire des expériences fascinantes et merveilleuses, à l’inverse de la Cocaïne ou de l’Héroïne elle procure très peu de plaisir physique.
L'ibogaine contribue à une réintégration psychologique et de ce fait aide à interrompre une dépendance plutôt que d’en causer une nouvelle.


Contre-indications :

* Valeurs très anormales lors des tests du foie et des tests sanguins.
* Troubles psychologiques sévères.
* Problèmes cardiaques.
* Certains problèmes gastro-intestinaux (ulcère, hémorragie gastrique).
* Désordres cérébraux et neurologiques.
* Grossesse.


Suivi de post-cure

* Durant la période de transition où le cerveau doit trouver et consolider un nouvel équilibre neuro-chimique des sensations de lassitude, fatigue, anxiété, irritabilité peuvent avoir à être traitées .
* Une psychothérapie ou une thérapie de groupe peut être utile.
* La Mélatonine est une bonne alternative aux somnifères.
* Faites de l’exercice physique au moins 3 fois par semaine. En plus de la remise en forme cela procure à votre cerveau des endorphines, les opiacés endogènes du corps.
* Des vitamines et compléments utiles : B12, B-complex, C (500mg minimum), D, E, A,Silice, Sélénium, Zinc et Acidophilus.
* Mangez sainement. La plupart des toxicomanes oublient tout simplement ce que cela veut dire.
* Mangez beaucoup de légumes et de fruits. Supprimez les aliments en friture.
* Autorisez vous beaucoup de repos. Faites la sieste, spécialement après l’exercice physique ou d’autres efforts.
* Le sauna, les bains de vapeur et les massages aident à désintoxiquer et tonifier votre corps.
* Le Qi Gong, le Tai Chi, le Yoga, le Stretching aident à concentrer et gérer l’énergie du corps.
* Buvez beaucoup d’eau.

Introduction | Recherche | Témoignages | Photos | Questions et Reponses | Literature | Contactes

Contactes: 1-800-573-6274
© 2012. All Rights
Reserved.